Vous êtes ici : Accueil » JEUX VIDEOS » Zone jeux » GTA San Andreas

GTA San Andreas


Pour ceux ne connaissant pas la série des GTA, rappelons qu’il s’agit d’un ensemble de titres orientant clairement leur schéma de jeu vers la loi du plus fort en quelques sorte.

Un monde s’ouvre à vous et il ne vous et il ne reste plus qu’a vous faire respecter car dans ce jeu vous faite tout ce qui est illégal.

Une ouverture alléchante et rarement incluse dans le monde du jeu vidéo. Tellement intéressante d’ailleurs, que la saga de Rockstar s’est forgée un nom et une célébrité sans équivalent, devenant rapidement la première source de revenus du studio américain. Scénarisée fort convenablement à partir de Vice City, reprenant des éléments de Scarface via des clins d’oeils nombreux et variés, cette grappe de titres politiquement peu correct retrouve cette voie dans son dernier représentant, San Andreas. Effectivement, dès l’entrée en matière du soft, vous êtes immédiatement plongé dans les turpitudes de C.J et vous vous retrouvez malgré vous au milieu d’une quête de puissance instaurée par les autres caïds de la cité. Des alliances vont alors se former, vous obligeant à aller chercher du "travail"chez des employeurs souvent en rapport avec la Mafia, peu importe sa forme, et parfois même antagonistes. Il est donc impératif de jouer sur plusieurs tableaux sans éveiller les soupçons. Immergé dans cette trame pessimiste, imprégnée profondément de "gansta-style" et de cette espèce de vision virulente de l’Amérique par le biais des services de police que l’on peut retrouver par exemple dans The Shield, vous allez partager le destin d’un petit voyou devenant au fur et à mesure l’un des principaux dirigeants de Los Santos et de ses environs.

 Comme de coutume dans les GTA, vous n’aurez pas une seule agglomération à visiter, mais bien trois. Tout d’abord Los Santos, ersatz de Los Angeles et disposant même d’une réplique du Convention Center ainsi que des hauteurs d’Hollywood renommé Vinewood pour l’occasion.

 Puis viennent San Fierro et Las Venturas, respectivement San Fransisco et Las Vegas. Malheureusement, vous ne pourrez ni massacrer la famille mielleuse et insupportablement vertueuse de "La Fête à la Maison", ni rendre visite aux valeureux Experts, retrouvant toujours un poil coincé dans la moquette même en pleine forêt. Néanmoins, au regard de ce que propose le titre, personne n’aurait trouvé le temps nécessaire à la recherche d’un supplément de contenu. En effet, s’il y a bien un jeu qui peut se targuer de posséder le plus de possibilités hors trame générale, c’est bien San Andreas. Il conserve le principe des cascades, des challenges relatifs à la distance parcourue sur une roue arrière ou avant à l’aide d’une moto, et bien entendu l’ensemble de toutes ces petites annexes, apparaissant comme des détails séparément.

En premier lieu, vous avez le pouvoir d’influer sur différentes caractéristiques personnelles, comme par exemple la force, l’endurance ou encore l’agilité. Ces dernières s’acquièrent tout simplement avec la pratique. Plus vous vous battez, plus vous courez, plus vous sautez, et plus les attributs correspondants augmentent de niveau. De même, vous améliorerez vos compétences de pilotes chevronné en conduisant l’ensemble des véhicules présents dans le titre. Evidemment, la fréquence d’utilisation de chacun des types de transport déterminera votre affinité avec l’un ou l’autre. Une progression à la Morrowind donc, qui pousse à gérer avec soin ses efforts physiques et la façon d’appréhender les divers environnements.

Toutefois, il vous est également ouvert la voie de l’entraînement. Par une simple inscription dans une salle de sport et des efforts réguliers, vous augmenterez votre masse musculaire en conséquence, sans bien sûr laisser de côté une alimentation de préférence équilibrée. C’est effectivement l’adéquation des deux qui vous donnera accès à une barre de santé plus résistante aux balles et des possibilités d’actions plus nombreuses et surtout plus impressionnantes. Tout en sachant clairement que l’abus de graisses vous rendra obèse. Rien n’est donc laissé au hasard, et vous devrez choisir avec soin votre hygiène de vie afin d’évoluer facilement dans cet univers difficile et développer par là même votre charisme, menant d’une part au respect et surtout à un sex-appeal décuplé. Dans ces nouveautés peu nombreuses mais suffisamment passionnantes pour vous enchaîner des heures durant, viennent aussi se greffer les nouveaux véhicules à votre disposition. Allant du tracteur-tondeuse au vélo, en passant par l’avion de chasse et l’hovercraft, jusqu’au jet-pack accompagné du Monster Truck, cette vaillante troupe motorisée vous donnera accès à des sensations renouvelées et surtout à une liberté de mouvement accrue. Bref de quoi s’occupper pour un bon moment.

Pour finir, Ce dernier volet qui ne veux pas dire qu’il y en aura pas un prochain est une véritable réussite

  • Rechercher

    VOIR AUSSI