Vous êtes ici : Accueil » JEUX VIDEOS » Jeux d’avant » DOOM

DOOM


agrandir

ID Software avait déjà complètement secoué le petit monde des jeux videos à la sortie de Wolfenstein 3D en 1992 (et de sa suite Spear of Destiny toujours en 1992), ils n’avaient donc aucune raison de s’arrêter en si bon chemin. Voilà donc que tout juste une année après ce premier coup de maître, ID remet ça et sort l’un des jeux les plus marquants a l’époque Doom.

Vous êtes un marine, perdu sur une quelconque base lunaire. Soudain, l’impossible se produit et la base est envahie par des mort-vivants et d’affreux démons venus des couches inférieures des Enfers. Ne cherchez pas le background plus loin, il n’y en a pas. Il vous faudra vous frayer une chemin à travers des niveaux, certains sommaires, d’autres gigantesques, aidé d’armes toutes plus barbares les unes que les autres, comme le fusil à pompe, la mitrailleuse lourde, le lance-missile ou encore la mémorable tronçonneuse. Trouver les cartes d’accès de couleur, détruire tout ce qui ne l’aurais pas déjà été et collecter de nouveau moyens de destruction, voilà ce qu’il vous restera à faire. Malheureusement, et sans rien dévoiler du scénario, votre quête ne s’arrêtera pas à la libération de la base, mais se poursuivra aux portes de l’Enfer et même au-delà… Doom n’a pas réellement inventé un genre, puisque des jeux comme Wolfenstein ou Ultima Underworld avaient déjà bien exploité la vue subjective, « à la première personne ». Là où il y a révolution, c’est que pour la première fois les graphisme sont à la hauteur des ambitions des concepteurs grâce aux textures très soignées, les armes ne se limitent plus aux quattuor couteau-pistolet-fusil-mitrailleuse de Wolfenstein et les niveaux sont d’avantage qu’une succesion de couloirs éclairés : Bruitages étranges, effets de lumière, escaliers ou passerelles, tout est réuni dans ce bijou pour donner une véritable ambiance gore et angoissante. D’ailleurs, ce n’est pas sans raison qu’à partir de 1992, on a parlé d’un doom-like pour désigner un shoot-em-all en vue subjective… sans aucune hésitation

Si doom a fait lancer de nombreux jeux par la suite, on oublie pas le doom 3 mais également d’autres iditeurs sur des scénarios totalement différent. sachez aussi que doom est disponible sur android, vous pourez donc y rejouer sur votre smartphone ou tablette.

  • Rechercher

    VOIR AUSSI